Spectro Party OHP 2019 : retrospective

par Olivier Garde

La Spectro Star Party à l’Observatoire de Haute Provence s’est déroulée du 2 au 7 Août 2019 et a accueilli plus de 50 participants de niveaux très différents. La météo nous a permis de profiter des 5 nuits avec sur le terrain des setups spectro équipés de spectro Alpy, LISA, LHIRES III, le nouveau spectro UVEX et un setup eShel.

Cette édition a été particulière et restera à ce jour, l’une des plus riches en informations et rencontres sur plusieurs points :

 

  • 18 nouveaux participants, débutants pour la plupart, mais également quelques personnes ayant déjà de fortes connaissances en spectroscopie.
  • 27 setup différents installés sur le terrain, très variés en terme d’optiques et de spectrographes, un record absolu et qui en fait le plus gros rassemblement mondial de spectrographes sur le terrain à ce jour.
  • Présentation officielle du spectrographe UVEX conçu par Christian Buil et les « Nice People » : Pierre Dubreuil, Alain Lopez, Stéphane Ubaud, Jean-Luc Martin et Pierre Thierry. Christian a rédigé une page sur l’utilisation de l’UVEX avec une optique de faible diamètre durant cette spectro party et qui peut être consulté ici.
  • Utilisation du language Python en spectrographie et automatisation d’observations astronomiques par François Cochard, Jacques Michelet, Ivan De Gennaro Aquino et Thibault Notargiacomo. Olivier Thizy et Stéphane Charbonnel ont également présenté leurs observatoires automatiques.
  • Proposition de suivre une cible en particulier : RR Lyr, une étoile pulsante d’une pèriode d’un peut plus de 13h. Lors des précédentes éditions,  nous avons proposé une série de cible que chaque participant pouvait réaliser à sa convenance durant les 5 nuits d’observations, là le chalenge était d’observer le maximum spectroscopique à un jour et une heure précises. C’est ainsi qu’un grand nombre de spectres ont été réalisés simultanément par les participants, qu’ils soient débutants ou expérimentés et avec des spectros de résolutions différentes.
  • Un appel lancé par Steve Shore pour nous organiser dans les projets de collaborations Pro/Am 

Discours de Steve Shore à la fin d’un repas
(vidéo d’Olivier Garde durée 5’02)

Accueil des participants

Cette année, la priorité a été donnée au « nouveaux » n’ayant pas encore participé à une spectro party à l’OHP, c’est ainsi que nous avons pu accueillir 18 nouveaux participants. 

9 pays sont représentées avec des participants venant bien sur de France mais également d’Italie, du Portugal, de Suisse, d’Allemagne, de la République Tchèque, du Royaume Unie, des Etats-Unis et d’Australie.

Chaque participant a reçu un sac contenant  divers goodies et informations.

Une première réunion a permis de présenter le site, le planning des 6 journées ainsi que les cibles à faire en spectroscopie.

3 groupes de travail ont été constitué selon le spectrographe utilisé :

  • Un groupe ALPY 600 animé par François Cochard
  • Un groupe LISA animé par Olivier Garde
  • Un groupe LHIRES III animé par Olivier Thizy et Valérie Desnoux

 

Déroulement d’une journée

Chaque journée se déroule de la même manière, le matin François Cochard propose un atelier de formation sur le logiciel Demetra. Puis à midi, déjeuner sous forme de buffet à la maison Jean Perrin. L’après-midi est consacré au traitement des données mais également à des conférences et présentations proposées par divers intervenant dont Steve Shore sur une initiation à l’astrophysique des étoiles.

Puis dîner du soir toujours à la maison Jean  Perrin avant de se retrouver tous sur le terrain pour l’acquisition de spectres soit par petits groupes autour d’un setup dédié à un spectrographe en particulier, soit avec son propre matériel et cela jusqu’au au lever du jour pour les plus motivés….

Le programme de cette spectro party est disponible ICI

La  Spectro Star Party est l’occasion unique de pouvoir lier, d’une part, le site magnifique de l’OHP avec ses coupoles historiques et son climat provençal et, d’autre part, la rencontre entre passionnés, débutants ou confirmés. Et c’est là toute sa force: la grandeur du lieu se trouve transcendée par la convivialité du groupe, et inversement. Présent pour la troisième année, j’ai pu profiter de chaque minute de ciel nocturne, de toutes les informations que je cherchais et de toutes les idées qu’on me donnait… Et pour la première fois, j’ai eu l’occasion, à mon tour, de transmettre conseils et avis aux néophytes présents ! Et tout cela dans une ambiance à la fois sérieuse et joviale ! Que demander de plus, si ce n’est que ça dure plus longtemps ?

Thomas Petit - Prague (République Tchèque)

Astronome amateur, Planetary Nebulae Spectra Trackers (PNST)

Crédit photo : Valérie Desnoux

Que dire… ça faisait un moment que j’attendais de participer à cette fameuse spectro-party de l’OHP. Je m’attendais à un événement fort, et bien je n’ai pas été déçu et pour cause: cette édition a comblé toutes mes attentes. Bien-sûr, ce format est  toujours une bonne opportunité pour  progresser techniquement, mais au-delà, ce sont surtout des rencontres. En effet, c’est un grand moment d’entraide, de partage de connaissances et d’expérience. La communauté spectro s’enrichit jour après jour de nouveaux passionnés déjà très impliqués et prêts à apporter de l’eau au moulin. Ce qui m’a le plus marqué, c’est entrevoir la possibilité pour le monde « amateur » de pratiquer une astronomie scientifique libre, indépendante et universelle à travers des solutions technologiques telles que python, linux, l’automatisation des observations, le projet UVEX, des collaborations internationales… J’espère d’ailleurs à la longue réussir à rattraper le train en marche et ensuite tenir l’allure… car ça avance vite 😉 Bref, après ce genre d’événements, on ne peut qu’en ressortir sur-motivé. A refaire ! »

Bertrand Guégan - Lyon (France)

Astronome amateur , Club d’Astronomie de Lyon Ampère (CALA)

Crédit photos : Olivier Garde

Un atelier spectro sur l’UVEX

Durant la spectro party, on a parlé bien sur du tout nouveau spectro UVEX III. Christian Buil nous a proposé une réunion d’information sur ce projet open source dont les divers pièces mécaniques sont réalisées avec une imprimante 3D. Ce spectrographe dédié au proche UV grâce à sa conception à base de miroirs et non pas de lentilles permet d’explorer un domaine que les amateurs n’avaient pas la possibilité de réaliser avec des spectrographes « classiques ». L’UVEX II permet également de part sa conception, d’observer d’autres longueurs d’ondes comme le proche IR en changeant simplement de réseau.

Sur le terrain, 3 UVEX ont été utilisé sur des setup trés différents : sur un Maksutov Sky-Watcher de 127 mm ouvert à f/11,8, un C11 ouvert à f/d10 ou encore un RC de 305mm ouvert à f/d8.

Réunion sur l’UVEX III autour de Christian Buil
(Crédit photo : Olivier Garde)

RR Lyr : Animation de 30 spectres de 300s réalisés avec un spectro UVEX
réseau de 1200tr/mmet une fente de 25µm
(animation réalisée par Pierre Dubreuil)

Exemples de spectres réalisés durant la spectro party

Galerie photo de l’édition 2019

Sur le terrain avec Nicolas, Thibault et Pierre
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Détente à la piscine de l’OHP
Crédit Photo : Olivier Garde

Les repas à la maison Jean Perrin
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Conférence de Pascal Le Dû sur les NP
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Paul, Pierre et Stéphane
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Olivier et Pascal
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Paul, François, Woody, David et leurs épouses
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Conférence de Steve Shore
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Oeuvre picturale de Steve
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Thomas et Pascal à la découverte d’une NP
Crédit Photo : Olivier Garde

Jim et Steve
Crédit Photo : Olivier Garde

Christian, Stéphane et Pierre autour de l’UVEX
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Les setups sur le terrain
Crédit Photo : Olivier Garde

Présentation de Christian Buil
Crédit Photo : Valérie Desnoux

Réunion de travail du groupe PNST
Crédit Photo : Olivier Garde

Photos de groupe (il manque quelques personnes…)

Crédit Photo : Olivier GARDE

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures spectroscopiques.