PF0021VIS – LISA fente Visible

Catégories : ,

3 360,00  TTC - 2 800,00  HT

Le LISA est le spectroscope Haute Luminosité idéal pour les objets faibles : novae & supernovae, nébuleuses planétaires, comètes, étoiles symbiotiques, variables cataclysmiques, galaxies…

Le LISA est également disponible avec un modèle proche Infra-Rouge.

Un instrument haute luminosité

Le spectroscope LISA est dédié plus particulièrement à la spectroscopie d’objets faibles comme les comètes, les novaes, les supernovaes, les étoiles variables faibles, le redshift de galaxies lointaines ou de quasars ou encore la confirmation de nébuleuses planétaires.

Son design optique a été particulièrement étudié pour l’observation de ce type d’objets avec une optique tout spécialement conçue. Son module d’étalonnage (en option) permet de réaliser très facilement des calibrations grâce à une lampe Argon/néon qui procure un grand nombre de raies en emission sur toute la plage spectrale du LISA. Ce même module est équipé d’une lampe Tungstène permettant de réaliser des flats.

Un large domaine spectral

Avec un pouvoir de résolution R = 1 000 avec une fente de 23 µm, son domaine spectral couvre tout le domaine visible entre 400 et 700 nm, voire déborde sur le proche UV et proche IR.

Exemple de spectre brut sur  BD+59 2829, une étoile Be de magnitude V=9,9 obtenu avec un LISA

La version proche infra-rouge permet d’obtenir des spectres entre 650 et 1000 nm .

Ouverture

L’ouverture du LISA à  f/5 le rend particulièrement adapté aux objets faibles, il pourra être installé sur des télescopes ou lunettes nativement à f/5 mais également sur tout type de télescope Schmidt Cassegrain ou Ritchey Chretien en utilisant un réducteur de focale pour ramener la focale native de ce genre de telescope généralement à f/10 ou f/8 à une focale proche de 5.

 

Système de guidage

Grâce à sa fente réfléchissante, le Lisa permet de positionner et de maintenir la cible dans la fente avec précision. Une caméra de guidage (non fournie) permet d’asservir les mouvements du télescope (autoguidage), et assurer une observation optimale.

Champ du capteur d’autoguidage du LISA avec la fente positionnée verticalement, sur une galaxie de Seyfert

Fente interchangeable

La fente interchangeable fournie en standard (15-19-23-35µm) permet d’adapter l’instrument à toutes les situations observationnelles, en privilégiant si besoin la résolution ou la luminosité. D’autres fentes sont également disponibles en option (fentes larges, fentes photométriques), pour étendre encore les possibilités.

Interfaces mécaniques

Le LISA est livré avec une interface télescope pour Schmidt-Cassegrain. Si vous souhaitez l’adapter sur un porte-oculaire 50.8mm (deux pouces), utiliser l’adaptateur 50,8mm en option. L’interface de montage entre le spectroscope et l’optique est au standard M42 pas de 0,75. L’ Interface avec la caméra d’acquisition est en T mount, M42*0.75 avec un tirage de 54,9 mm, la caméra de guidage elle est en monture C avec un tirage de 17,5 mm.

L’adaptateur CCD fourni en standard est pour les caméras ATIK. (tirage mécanique – ou backfocus – de 13mm). Nous proposons un large choix de bagues d’adaptation dans notre catalogue d’accessoires.

Aller encore plus loin avec le LISA

Au delà de la connaissance que le LISA peut vous apporter dans le domaine de l’astrophysique, c’est également un outil de collaboration entre astronomes amateurs et professionnels : étude des novaes, Supernovaes, comètes, étoiles symbiotiques, confirmation de nébuleuses planétaires…

De nombreuses publications scientifiques ont été réalisées sur la base d’observations avec un LISA comme celle ci : https://arxiv.org/pdf/1705.00076.pdf

D’autres publications ou premiers spectres sont réalisés très régulièrement avec un LISA comme :

http://www.astronomerstelegram.org/?read=6355

http://www.astronomerstelegram.org/?read=9377

http://www.astronomerstelegram.org/?read=10737

Spectre d’une galaxie de Seyfert (z=0,061) de magnitude V=15,2 réalisé avec un LISA

Le support d’une grande communauté

Le LISA est utilisé de par le monde et vous pourrez trouver de nombreux exemples d’utilisation ainsi que des conseils sur la liste de discussion spectro-L: http://groups.yahoo.com/group/spectro-l/ ou encore sur le forum de spectroscopy : ARAS

 

 

  •  Collimateur F=130mm F/5
  • Haute efficacité grâce à un réducteur de focale interne
  • Pouvoir de résolution R ~1000 pour fente 23 µm
  • Domaine Visible (400-700nm) 
  • Fente 15/19/23/35µm
  • Longueur de fente : 4 mm
  • Poids: 1.4kg
  • Interface télescope M42*0.75, tirage 41mm
  • Interface caméra acquisition, T mount, M42*0.75, tirage 54.9 mm
  • Interface caméra de guidage, C mount, tirage 17.5 mm
 

  • Calcul du redshift des galaxies lointaines et des quasars
  • Confirmation de candidates Nébuleuses Planétaires
  • Spectres d’étoiles Be faibles
  • Etudes des classes spectrales d’étoiles
  • Spectres d’objets faibles (Novae, Supernovae, Comètes)

Retour d’expérience d’utilisateurs :

Rapport de mission à l’observatoire de St-Véran : http://o.garde.free.fr/RapportMissionCALAI-2016BD.pdf

Rapport de mission au C2PU de Calern : http://o.garde.free.fr/RapportMissionCalern2017.pdf

           F. Teyssier: http://www.astronomie-amateur.fr/feuilles/Spectroscopie/SyS/V407%20Cyg.html

          C. Buil: http://astrosurf.com/buil/cicyg/obs.htm

          F. Teyssier article: http://www.astronomie-amateur.fr/Documents%20Spectro/ej143.pdf